QUI VEUT DES ENDIVES !

Autrefois abandonnée et sauvage sur le bord des routes du Nord, l’endive ou chicon est aujourd’hui le légume le plus consommé des français.

Il existe principalement 4 variétés d’endive : la Béa, la Flash, la Turbo et la Carmine, communément appelée l’endive rouge.

Sa culture très particulière a été mise au point en Belgique, vers 1850, par M. Bréziers, jardinier-chef de la Société d’Horticulture belge, dans le Jardin Botanique de Bruxelles. La chicorée dite « witloof » (ou feuille blanche en langue flamande) est restée d’un usage très régional pendant plus de vingt ans. Renommée dans le Nord et le Pas de Calais, elle y prendra sa dénomination régionale de « chicon » (« trognon », en parler ch’timi). Les Grecs avaient déjà repéré les vertus médicinales de la chicorée, l’ancêtre de notre endive : Galien, 200 ans avant notre ère, l’appelait déjà « l’amie du foie ». En effet, son amertume était sensée stimuler le fonctionnement de la vésicule biliaire, et faciliter la digestion. Riche d’un apport minéral très diversifié, l’endive possède une haute densité nutritionnelle en minéraux et oligo-éléments.

Avec 5 à 10 mg de vitamine C au 100 g, elle couvre 10% des besoins quotidiens.Mais surtout, l’endive est source de sélénium : 0,013 mg/100 g alors que 0,060 g sont recommandés. C’est un oligo-élément qui protège du vieillissement des cellules et limite ainsi l’apparition de certains cancers. Consommée cuite ou crue, ses fibres sont bien tolérées, même par le convives ayant un système digestif délicat. De plus, la légère amertume de certaines variétés d’endives stimule en douceur les sécrétions digestives. Sa richesse en potassium ainsi que sa constitution à 94% d’eau favorisent une excellente épuration rénale.
préparation des endives. Très peu calorique car n’apportant que 15 kcal par 100 g (ce qui la rend comparable au concombre et aux salades), l’endive servie en salade est néanmoins accompagnée de vinaigrette qui peut apporter, elle, beaucoup de calories…

 

Quelques recettes….

ENDIVES BRAISEES AU MIEL ET A L’ORANGE

• 4 endives
• 15 cl de jus d’orange
• 1 orange bio
• 10 cl de bouilon de légumes
• 3 cuil. à soupe de miel liquide
• 25 g de beurre
• sel, poivre

1 Prélevez le zeste de l’orange et hachez-le. Récupérez le jus du fruit et ajoutez-le aux 15 cl de jus. Lavez bien les endives et placez-les dans une cocotte minute sur feu vif, avec le beurre déjà mousseux et le zeste d’orange. Laissez-les dorer environ 3 min en les retournant régulièrement.
2 Ajoutez le miel et mélangez bien. Laissez les endives caraméliser de toutes parts pendant environ 5 min, tout en mélangeant régulièrement. Salez et poivrez.
3 Versez le bouillon de légumes et le jus d’orange sur les endives. Fermez la cocotte hermétiquement et laissez cuire environ 20 min. A la fin de la cuisson, laissez éventuellement réduire le reste de liquide des endives, et proposez-le comme sauce d’accompagnement.

SOUPE D’ENDIVES

• 1 ou 2 oignons
• 1 kg d’endives
• 1 bouillon cube (poule ou boeuf)
• 1 ou 2 carottes
• 1 ou 2 pommes de terre
• margarine
• crème fraîche

Faire roussir les oignons dans un peu de margarine, découper les endives en lamelles et les ajouter.
Quand tout est blondi, ajouter de l’eau (1 litre 1/2 environ), les carottes découpées en petits morceaux ainsi que les pommes de terre, mettre le cube de bouillon et laisser cuire à feu doux 1/2 h ou 3/4 heures.
Mixer en fin de cuisson. Au moment de consommer, rajouter un peu de crème fraîche épaisse.

Laisser un commentaire