LE CHAMP DES PRODUCTEURS – 09 JUILLET 2017

Après le 1er Grand Marché des Producteurs, nous nous retrouvons le 09 Juillet 2017 au Parc de la Sèvre à Vertou pour un nouveau marché ! Toutes les explications dessous et prochainement plus complètes

Retour de ce marché d’exception qui, une fois par an, réunit les meilleurs producteurs et artisans locaux, fournisseurs des grands chefs de la région et au-delà.
Carottes de Chantenay, vache nantaise, produits laitiers de Bretonne pie noir, collections de tomates, safran du vignoble, glaces artisanales, fruits de mer et poissons sauvages de Loire… Vins du vignoble nantais, bières artisanales et jus de fruits pour le liquide ! Sur les pôles des chefs, une vingtaine de cuisiniers de la région se relayent pour préparer en direct et gratuitement les produits que vous venez d’acquérir sur le marché.

LA CUEILLETTE EST OUVERTE !

Chaque année au printemps, les fraises font leur retour sur les étals, et ce pour notre plus grand plaisir ! Elles redonnent des couleurs à nos assiettes, émoustillent nos papilles… et surtout nous apportent une bonne dose de vitamines et d’antioxydants. Peu caloriques, elles peuvent même se consommer sans modération. Il ne vous reste plus qu’à trouver la variété la plus à votre goût…

Ici au Jardin de PIMBA, nous avons principalement 3 variétés de fraises :

La fraise « Mara des Bois » est une variété remontante qui fructifie de fin mai jusqu’à octobre. Ce fraisier se distingue par le délicieux goût de fraise des bois de ses fruits et par sa production importante pouvant atteindre 1 kg par plant.
La fraise « Cirafine » fait partie des variétés de fraises remontantes et produit ainsi jusqu’aux premières gelées. Issue de recherches à partir de la Mara des Bois, on lui trouve une jolie présentation de fraise allongée, avec un goût fruité, bien équilibré entre le sucré et l’acide et une chair tendre.
La fraise « Cijosée » vous offrira plusieurs récoltes de fruits tout au long de l’année pour faire le plein de gourmandise. Avec ces fraises fermes et goûteuses, vous ne pourrez pas résister à ces fruits rouges écarlates bien juteux et parfumés.
et nous avons aussi un petit peu de fraise « Charlotte« , qui vous séduira par son goût prononcé de fraise des bois, sucré et peu acide.

 

LE MOIS DE JUIN

Juin sera pour nous l’entrée dans le GRAND MARCHE DES PRODUCTEURS DE NANTES !

Les parcelles des maraichages commencent à se remplir : Oignons, échallions, tomates, courgettes, poivrons, aubergines, haricots….. les fraises sont aussi de la partie !!! bon début d’été (avec quelques semaines d’avance).

LE GRAND MARCHÉ DES PRODUCTEURS – 05 JUIN 2017

Producteurs et artisans de toute la Région se donnent rendez-vous à Nantes, au pied de la grue jaune.
Plus de 120 producteurs et artisans régionaux issus des 5 départements des Pays de la Loire et représentant la diversité des productions agricoles et alimentaires régionales seront réunis. L’occasion pour les 20 000 visiteurs attendus de découvrir et rencontrer des producteurs traditionnels mais aussi des productions locales plus inattendus telles que le safran, les glaces à la ferme, le foie gras, la viande de biche ou encore les fromages de lait de vache d’un jeune agriculteur.

Ce marché alimentaire est exceptionnel à plus d’un titre : par la qualité et la diversité des producteurs présents, par le site et la scénographie, mais aussi par le format original mêlant achat, dégustation, démonstrations, ateliers, barbecues, pique-nique…le tout au bord de la Loire et sur toute une journée.

Les Jardins de PIMBA seront présents pour vous présenter les produits de saison ! Venez Nombreux !!

ELLES ARRIVENT !!

Chaque année au printemps, les fraises font leur retour sur les étals, et ce pour notre plus grand plaisir ! Elles redonnent des couleurs à nos assiettes, émoustillent nos papilles… et surtout nous apportent une bonne dose de vitamines et d’antioxydants. Peu caloriques, elles peuvent même se consommer sans modération. Il ne vous reste plus qu’à trouver la variété la plus à votre goût…
Ici au Jardin de PIMBA, nous avons principalement 3 variétés de fraises :

La fraise « Mara des Bois » est une variété remontante qui fructifie de fin mai jusqu’à octobre. Ce fraisier se distingue par le délicieux goût de fraise des bois de ses fruits et par sa production importante pouvant atteindre 1 kg par plant.
La fraise « Cirafine » fait partie des variétés de fraises remontantes et produit ainsi jusqu’aux premières gelées. Issue de recherches à partir de la Mara des Bois, on lui trouve une jolie présentation de fraise allongée, avec un goût fruité, bien équilibré entre le sucré et l’acide et une chair tendre.
La fraise « Cijosée » vous offrira plusieurs récoltes de fruits tout au long de l’année pour faire le plein de gourmandise. Avec ces fraises fermes et goûteuses, vous ne pourrez pas résister à ces fruits rouges écarlates bien juteux et parfumés.
et nous avons aussi un petit peu de fraise « Charlotte« , qui vous séduira par son goût prononcé de fraise des bois, sucré et peu acide.

Patientez encore quelques jours, et d’ici à la fin mai (si les gelées ne nous font pas encore trop de dégâts), la cueillette s’ouvrira !

LE MOIS DE MAI

Bien des dictons populaires recommandent d’attendre que les Saints de glace soient passés pour repiquer les plants en pleine terre. Les saints de Glace sont les jours de la St Mamert (11 mai), St Pancrace (12 mai) et St Servais (13 mai).
Malgré tout, ne vous précipitez pas au jardin car « Quand la saint Urbain est passée, le vigneron est rassuré » et « Mamert, Pancrace, Boniface sont les trois saints de glaces, mais saint Urbain les tient tous dans sa main. » C’est le 25 mai !
Une baisse de la température pouvant amener une période de gel peut encore être observée jusqu’au 25 mai…. Alors, patience !
Dictons relatifs aux Saints de Glace
Attention, le premier des saints de glace, souvent tu en gardes la trace
Avant Saint-Servais, point d’été, après Saint-Servais, plus de gelée.
N.B. : on voit ou on entend souvent parler de « Sainte Glace » ou « Saintes de Glaces », bien sur ces expressions sont fausses, il s’agit bien des Saints au maculin. Et que dire de « les Cinq Glaces », la on est complétement à côté !

AMAP

Une association pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) est, en France, un partenariat de proximité entre un groupe de consommateurs et une exploitation locale (généralement une ferme), débouchant sur un partage de récolte régulier (le plus souvent hebdomadaire) composée des produits de la ferme. L’AMAP est un contrat solidaire, basé sur un engagement financier des consommateurs, qui paient à l’avance la totalité de leur consommation sur une période définie. Ce système fonctionne donc sur le principe de la confiance et de la responsabilité du consommateur ; il représente une forme de circuit court de distribution.

Une AMAP est :

pour le consommateur, des aliments frais, de saison, souvent biologiques, produits à partir de variétés végétales ou races animales de terroir ou anciennes ;un prix équitable pour les deux partenaires.
Une telle association est considérée comme participant de l’économie solidaire, selon les critères suivants :

  • un lien direct, sans intermédiaire, entre le producteur et le consommateur ;
  • les consommateurs s’engagent à l’avance, pour une saison de production ;
  • ils partagent les aléas climatiques qui peuvent modifier à la baisse, la quantité de produits calculée et planifiée par le producteur ;
  • le prix du panier est calculé en fonction des coûts de productions et non pas au poids de la marchandise

Le fermier amortit les aléas de l’économie de marché (il a une vision sur plusieurs mois) et garde une indépendance par rapport au système de grande distribution ; quant aux consommateurs, ils peuvent directement suivre et influencer le mode de culture (souvent biologique ou biodynamique ou agriculture durable).

Les AMAP ont également les ambitions suivantes :

  • favoriser un dialogue social autour de la sécurité alimentaire et du goût ;
  • respecter la biodiversité ;
  • mieux gérer le foncier et maintenir des terres fertiles ;
  • agir pour l’emploi, par l’installation de nouveaux jeunes agriculteurs ;
  • instaurer des animations sur la ferme, en favorisant le volet pédagogique sur la nature et l’environnement ;
  • contribuer à réduire la consommation énergétique en utilisant des légumes produits à côté de son domicile ;
  • ré-impliquer le consommateur dans ses choix de consommation.

Le partenariat est assuré par un comité de bénévoles qui participe au fonctionnement de l’AMAP.

Ses fonctions sont d’assurer le lien avec le producteur pour la communication et l’information, de rechercher d’autres consommateurs, de prendre les inscriptions, d’organiser la distribution, etc.

Producteur et consommateurs sont liés par un contrat dans lequel l’agriculteur s’engage à fournir aux consommateurs un panier par semaine de produits à un prix équitable défini en toute transparence, tandis que les consommateurs s’engagent, en toute connaissance des diverses contraintes, à effectuer à tour de rôle une permanence à l’accueil de la distribution, voire à effectuer ponctuellement sur l’exploitation des tâches en groupe (désherbage, récoltes…).

LE MOIS D’AVRIL

« en avril, ne te découvre pas d’un fil; en mai, fais ce qu’il te plaît ; en juin, tu te vêtiras d’un rien »,
« au mois d’avril, tout arbre a son bourgeon »,
« avril pluvieux et mai venteux ne rendent pas le paysan disetteux »,
« achète des chevaux, bœufs, vaches et brebis en avril ».

Voici quelques dictons du mois d’avril – sont ils toujours d’actualités ?

1 2 3 4 5