LA COURGE MUSCADE

La courge musquée de Provence fait partie de l’espèce Cucurbita moschata parmi celles qui composent la grande famille des Cucurbitacées. Elles font partie des courges « coureuses » ou rampantes, qui forment de longues tiges qui ont tôt fait d’envahir les cultures voisines si vous n’intervenez pas.
Les feuilles en forme de coeur sont vert foncé, elles sont marbrées de blanc, veloutées, avec des angles plus ou moins nets et peuvent mesurer 40 à 50 cm de diamètre. Le tiges ont des poils qui ne piquent pas. Les fleurs sont jaune-orangé. Le pédoncule compte cinq côtes et s’épate allant vers le fruit. Le fruit est rond, aplati et côtelé et vire du vert foncé à l’ocre une fois arrivé à maturité. Il mesure environ 25 à 50 cm de diamètre et pèse entre 5 et 10 kg selon les spécimens.
Comme leur nom l’indique, ces courges viennent du Midi de la France, elles ont besoin de chaleur (15°C minimum) : elles se plaisent particulièrement en Provence et dans les régions à climat chaud. Ensuite, ces courges de conservation, récoltées à l’automne, passeront les mois d’hiver dans un local bien aéré autour de 15°C afin d’être consommée au fur et à mesure.
D’un point de vue nutritionnel, la courge musquée de Provence est riche en eau et faible en calories (20 kcal/100g). Elle contient plusieurs composés antioxydants ainsi que des vitamines A, B2, B5, B6, B9, C, K, du fer, du manganèse, du cuivre…
Sa chair orange flashy, rouge cuivré, très dense, épaisse, offre un goût sucré, légèrement musqué. Comme elle est riche en eau, mieux vaut éviter d’ajouter de l’eau lors de sa cuisson.
Elle est particulièrement adaptée pour s’associer aux légumes d’un couscous mais se prépare aussi dans des compositions sucrées.